Sélectionner une page

Noir et Blanc ou Couleur

Réaliser ses photos en couleur ou en noir et blanc ?

Noir et Blanc ou Couleur

Il est évident qu’une photo noir et blanc est totalement différente d’une photo couleur réalisée à partir du même sujet.

Mais qu’entend-on par différente ?

Au premier coup d’œil la différence principale, celle qui saute aux yeux est l’absence de couleurs sur une des photographies. Le sujet est physiquement identique, il est éclairé avec les mêmes sources et pourtant le message transmis ou celui que vous ressentez ne sont pas les mêmes. (cf. galerie bas de page)

Cela signifie que vous ne véhiculerez pas forcément le même message en réalisant une image noir et blanc ou une image couleur.

Ma position sur le sujet

Pour vous situer ma position, mon feeling vis-à-vis de la photo noir et blanc, voici quelques citations de photographes sur le sujet :

  • Kadir van Lohuizen (co-fondateur de l’agence photo NOOR) dit : » travailler en couleurs ou en noir et blanc sont deux façons différentes de regarder et de donner à voir »
  • Noor, dit également: «C’est aussi une question de sentiments, je me sens plus libre quand je photographie en noir et blanc.» Les photographes se concentrent ainsi davantage sur les formes, la composition, les lumières et les ombres.
  • Kadir Van Lohuizen qui avait couvert l’ouragan Katrina en 2005 « Je préfère photographier en noir et blanc qu’en couleurs. Le noir et blanc va à l’essentiel — la couleur aurait distrait l’histoire que je voulais raconter

Pour quelles raisons est-ce que je réalise le plus souvent mes photographies en noir et blanc ?

Comme tous les gens de mon âge, mes premiers appareils photos étaient par la force des choses des appareils argentiques équipées de pellicules 120 ou 620 le plus souvent en Noir et Blanc. La couleur n’était pas encore très fiable et encore chère. (cf. Mes appareils au fil du temps)

Je me souviens du Kodak Brownie de mon grand-père que j’utilisais avec des ampoules flash sur les quelles on se brulait les doigts au moment de les retirer.

Dans les années 80, alors que je bricolais déjà un peu en labo photo, j’ai eu l’occasion de faire un stage « Photo dans la Rue » avec Guy le Querrec. Et là eu lieu le déclic.

Noir et blanc à la prise de vue ou en post-production ?

Si on regarde les chiffres une photographie prise directement en noir et blanc dispose de 256 niveaux de gris, alors qu’une photographie couleur convertie en noir et blanc vous proposera 256 niveaux par couleur (Rouge Vert et Bleu). Faites le calcul cela donne plusieurs millions de niveaux.
Il y a donc deux possibilités,

  • Travailler le fichier RAW avec un logiciel de post-production (DarkTable, Lightroom ou autre)
  • Shooter directement en noir et blanc en ayant soin de régler l’appareil photo de façon à avoir un fichier JPG en noir et blanc. Il est souhaitable que l’appareil génère également un fichier RAW .

Personnellement j’ai du mal à recréer l’ambiance noir et blanc que j’avais envisagée face au sujet à photographier en partant de la photo couleur pour en recréer une en noir et blanc fce à un écran …

Mais ceci n’est que ma propre vision des choses.

Ma façon de procéder

Ma façon de procéder n’est peut-être pas académique mais elle me convient parfaitement, je me sens plus libre, comme on dit « Je prends mon pied ».
Quand je pars faire des photos en extérieur (sauf pour la photo de rue), je pars avec mes 2 Canon. Mon ancien et fidèle EOS400D et mon EOS 77D :

  • Mon EOS 400D est réglé en mode monochrome il est équipé d’un 18/55 d’origine
  • Mon EOS 77D est réglé en mode couleur est équipé également d’un 18/55 d’origine

A chaque possibilité de prise de vue, je réfléchis à ce que je ressens et au message que je veux faire passer. Certains sujets ont besoin de la couleur d’autres du Noir et Blanc, et cette réflexion, je ne sais pas la faire à posteriori devant un écran. Je ne suis plus imprégné du sujet du contexte . La photo Noir et Blanc se construit dans la tête à la vue et on essaie à ce que l’appareil traduise, grâce aux réglages ce que l’on a imaginé.
En général, après avoir imaginé le rendu en noir et blanc je prends 2 à 3 clichés (sans mode automatique bien sûr), avec des réglages différents, plus de contraste, plus clair etc. Je prends également un cliché couleur au cas où.

A gauche : je ressentais mieux la scène en noir et blanc face au sujet que j’avais repéré.

J’ai donc réalisé 3 prises avec des réglages différents et une prise en couleur au cas où

Les dernières publications de Yves Photos

Pin It on Pinterest

Partager

Partager ce post avec vos amis !